test wrapper

Lentilles de contact et sport

Le moyen de correction visuelle doit être confortable, il ne doit pas charger ou détourner un sportif. De nombreux sportifs professionnels souffrant de troubles de l'accommodation utilisent les lentilles de contact pour la correction de la vision pendant les entraînements et les compétitions. Cela leur permet d'améliorer la qualité du jeu ou d’augmenter leurs performances.

Avantages évidents de lentilles de contact :

• Elles assurent une meilleure vision périphérique que des lunettes.

• Vous n’avez pas besoin de vous inquiéter qu'elles gênent comme des lunettes ou qu’elles puissent glisser et tomber quand vous êtes en mouvement.

• Les lentilles offrent un champ de vision plus large ainsi qu’une acuité et un contraste visuel potentiellement plus élevés.

• Elles ne s’embuent pas, elles peuvent être portées sous un casque et un masque.

• Les lentilles de contact conservent la taille de l'objet visible, c’est-à-dire, une image que vous voyez ne différera pas de l’objet selon la forme ou la taille.

• Pendant que votre vue est sécurisée, vous pouvez vous concentrer sur le jeu.

 

Le 25 septembre 2001 le célèbre alpiniste Anna Czerwinska a fait l’ascension d’un sommet du Cho Oyu (8153 m) qui est devenu son sixième huit mille mètres. Puis elle a décidé de conquérir la couronne de l'Himalaya – le Mont Everest. Et puis son rêve est devenu réalité. Quand elle faisait des ascensions, Czerwinska avait à résoudre le problème de la correction de la vision – elle souffrait longtemps des symptômes de la myopie et les lunettes correcteurs étaient son seul moyen. Cependant, lors de l'ascension du Cho Oyu, elle a profité des lentilles souples en silicone hydrogel qui avaient apparu pour ce moment-là.

Après son retour en Pologne, Anna a noté dans une interview accordée à un journal : « Je n’étais pas sûre si les lentilles de contact résisteraient à une telle hauteur et à tel froid de loup. Il était un peu effrayant de savoir que je puisse perdre la capacité à bien voir, donc j’ai pris des lunettes pour m’assurer ».

Dans son journal, l’alpiniste a noté que ses yeux se sentaient confortables dans les lentilles de contact, même pendant l'ascension du Cho Oyu. A son avis, les lentilles de contact ont non seulement rempli leur tâche, mais elles ont également assuré un confort qu'elle n'avait pas connu avec des lunettes.