test wrapper

Sclérite

La sclérite est une maladie oculaire, caractérisée par une inflammation aiguë des couches profondes de la sclère, c’est-à-dire, la membrane blanche du globe oculaire.

La sclérite peut affecter tant des petites zones, que l'ensemble des couches de la sclère. Il peut en résulter  l'amincissement de la sclère, la propagation de la maladie sur d'autres tissus oculaires, conduisant parfois à une perte totale de la vision. On observe dans la pratique médicale une exposition plus fréquente à cette maladie parmi les femmes dans la tranche d'âge 40-50 ans. Habituellement la sclérite atteint un seul œil, mais il existe toujours une probabilité d'affection simultanée des deux yeux.

Causes de la sclérite

La cause la plus fréquente de la sclérite est constituée par des maladies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde, la granulomatose de Wegener, le lupus érythémateux disséminé, la spondylarthrite ankylosante, etc. L'infection de l'organisme par la tuberculose, la syphilis, les infections à streptocoques et à pneumocoques, ainsi que la sarcoïdose peuvent souvent provoquer l'inflammation de la sclère. Généralement la sclérite infectieuse est causée par le transfert des microorganismes pathogènes de l’ulcère cornéen, toutefois cette forme de la sclérite est rare. Les troubles métaboliques, tels que la goutte ou la connectivite, peuvent être à l'origine d'une inflammation aseptique de la sclère.

Parfois la sclérite est observée dans les six mois après une intervention chirurgicale sur l’œil, ce qu’on appelle la sclérite post-chirurgicale, caractérisée par une inflammation et une nécrose dans la zone opérée. Toutefois la plupart des spécialistes ont tendance à croire que son développement est lié à une quelconque inflammation générale.

En outre, l'apparition de la sclérite est possible à la suite d'un traumatisme mécanique, thermique ou chimique. Parfois la maladie révèle un processus allergique ayant lieu au sein de l'organisme. La sclérite secondaire peut se produire lorsqu'on est atteint de panophtalmie ou d’endophtalmie. Chez les enfants la sclérite se développe généralement à la suite de maladies infectieuses. Très rarement, mais des cas de la sclérite mycotique ont été aussi observés.

Types de sclérite

Généralement l'inflammation concerne le segment antérieur de la sclère. La sclérite postérieure est rare. Le déroulement de processus pathologique est généralement similaire à une allergie bactérienne. La sclérite d'origine auto-immune constitue une maladie de longue durée et s'accompagne des fréquentes récidives.

On distingue les sclérites diffuses, nodulaires et nécrosantes. La sclérite nécrosante est rare, elle s'exprime par une scléromalacie perforante (ramollissement de la zone affectée dans la membrane blanche du globe oculaire).

Symptômes de la sclérite

La sclérite la maladie de le œil

Les symptômes de la sclérite dépendent de son degré et de l'intensité du processus inflammatoire. Les signes généraux de la maladie sont constitués par les douleurs d'intensité variable – d'un léger inconfort jusqu'à une douleur insupportable –, par la rougeur de la sclère et de la conjonctive, par le larmoiement, parfois  par la photophobie. Un examen médical révèle des nodules inflammatoires et la baisse de la vue.

Diagnostic de la sclérite

Le diagnostic est effectué à partir des données obtenues au cours de l'examen ophtalmologique afin d'identifier les causes de la sclérite, la gravité de la maladie et de la distinguer des autres maladies du globe oculaire similaires. Dans certains cas, la consultation d'un rhumatologiste et d'un immunologiste est nécessaire. L'examen ophtalmologique est réalisé pour établir le niveau de l'acuité visuelle, la pression intraoculaire, l'état de la sclère, du fond d'œil, etc. L'échographie de l'œil est effectuée en cas de nécessité.

Traitement de la sclérite

Tout à propos de sclérite

Pour prévenir la sclérite il est nécessaire d’effectuer le traitement opportun de toutes les maladies, surtout inflammatoires, d'observer les règles d'hygiène, de maintenir le système immunitaire. En outre, si un ajustement de la vision vous est prescrit, il ne faut pas négliger les recommandations de l'ophtalmologiste, cil est nécessaire d’utiliser des lunettes et des lentilles de contact correctrices. En ce qui concerne les moyens de correction optique, respectez les règles de leur conservation et leur entretien.