test wrapper

Astigmatisme

Actuellement, l'astigmatisme est l'une des maladies oculaires les plus répandues, il consiste en une déficience visuelle qui entraîne pour une personne la perte de la vision nette. Traduit littéralement du latin, l'astigmatisme signifie un « défaut de point ».

Il est assez difficile d'expliquer la nature de l'astigmatisme, tout comme le corriger. Actuellement, cette pathologie de réfraction constitue l'une des principales causes de la faible acuité visuelle. Souvent l'astigmatisme s'accompagne de myopie ou d'hypermétropie. Les ophtalmologistes estiment que chaque personne souffre d'astigmatisme. Toutefois, pour les 85% des personnes atteintes, son degré est inférieur à 1 dioptrie, et par conséquent n'a pratiquement aucun effet sur l'acuité visuelle. La correction de l'astigmatisme par des lunettes ou des lentilles de contact doit être pratiquée chez les 15% de personnes.

Quelle est la nature de l'astigmatisme?

La pathologie apparaît si le cristallin ou la cornée perdent leur forme sphérique. En raison de cette anomalie, ils réfractent les rayons lumineux des directions variables avec une force différente. Par conséquent, une partie de l'image est focalisée derrière la rétine, une partie devant elle, et une partie directement sur elle. A l'arrivée, à la place de l'image de bonne qualité, on perçoit une image déformée : certaines lignes restent assez nettes, et d'autres sont floues. Il n'est pas compliqué de figurer une image générée sur la rétine de l’individu touché par l’astigmatisme : il suffit d'observer votre image en regardant le fond d'une cuillère.

  

Les ophtalmologistes distinguent deux types d'astigmatisme : cristallinien et cornéen. Cela étant, l'astigmatisme cristallinien exerce moins d’influence négative sur la fonction visuelle par rapport à l'astigmatisme cornéen, car le pouvoir réfractif du cristallin est moindre. L'intensité de l'astigmatisme en dioptries est caractérisée par la différence de la réfraction entre le méridien le moins puissant et le méridien plus puissant. L’axe du méridien est exprimé en degré.

Degrés de l'astigmatisme

En fonction de l'intensité de l'astigmatisme, on distingue trois degrés de la maladie :

  • faible – pas plus de trois dioptries,
  • moyen – entre trois et six dioptries,
  • fort – plus de six dioptries.

Formes de l'astigmatisme

L'astigmatisme peut être congénital ou acquis. Presque tous les enfants sont atteints par un astigmatisme inné «fonctionnel», son degré ne dépasse pas une demi-dioptrie. Il ne nécessite aucune correction, car n'affecte pas la formation de la vision stéréoscopique et ne diminue pas l'acuité visuelle. Mais si l'astigmatisme chez un enfant est supérieur à une dioptrie, il doit être impérativement corrigé par des lentilles de contact ou des lunettes.

L'astigmatisme acquis se développe généralement après une blessure, des lésions de la cornée ou encore suite aux interventions chirurgicales sur les yeux. Sa cause réside ainsi dans le changement de la structure de la cornée provoqué par une cicatrisation.

Traitement de l'astigmatisme

L'astigmatisme n'est pas une maladie si inoffensive qu'elle puisse paraître au premier regard. Non traité, l'astigmatisme peut favoriser la survenue d’un strabisme, l'apparition des maux de tête persistants et la diminution régulière de l'acuité visuelle.

Actuellement de nombreuses techniques sont utilisées pour la correction de l'astigmatisme.

La correction par des lunettes se réalise par le port de lunettes avec des verres cylindriques spéciaux. Malheureusement, elles peuvent provoquer l’inconfort visuel, des tiraillements dans les yeux, des vertiges chez les patients. Le plus souvent, ces désagréables symptômes sont observés chez les personnes atteintes d'un fort degré d'astigmatisme.

Il y a peu de temps encore, on utilisait pour la correction de l'astigmatisme des lentilles de contact rigides. Elles affectaient négativement la cornée, et plusieurs patients refusaient la correction de la vue par contact. Actuellement, pour corriger l'astigmatisme on utilise des lentilles de contact souples ayant une forme spéciale torique. Elles corrigent parfaitement des déficiences visuelles, en plus elles possèdent des propriétés hydratantes élevées et permettent à la cornée d'être bien oxygénée.

Il existe également un traitement de l'astigmatisme au laser qui nécessite une prise en charge ambulatoire et se déroule sous anesthésie locale. Sa durée généralement ne dépasse pas quinze minutes. A l'aide d'un microkératome, le médecin sépare une couche très mince de la membrane de la cornée, puis opère au laser ses couches plus profondes. Après l'intervention, les couches séparées de la cornée sont remises en place. Leur épithélialisation sur le bord est très rapide et ne nécessite pas de suture. Le patient peut ressentir l'effet du traitement au laser excimer au bout de quelques heures après l'opération, mais le rétablissement complet de la vue se produit dans un délai de 7 à 10 jours. Généralement, cette opération est pratiquée quand le degré d'astigmatisme est faible et ne dépasse pas trois dioptries.

Toutefois, ni le traitement au laser, ni le port de lunettes ne peuvent garantir la vue de qualité aux patients atteints de l'astigmatisme de moyen et de fort degrés. Ainsi, le meilleur moyen de traitement de cette pathologie de réfraction pour eux devient le port de lentilles de contact souples de forme torique.